Mythes et réalités de l’hypnose clinique : une reconnaissance prestigieuse pour un chercheur du CIUSSS

Seriez-vous prêts à utiliser l’hypnose pour un soin dentaire, une opération chirurgicale, ou encore, pour contrôler une douleur chronique ? Ou est-ce que l’hypnose est encore pour vous synonyme de divertissement donnant lieu à des scènes cocasses où des spectateurs perdent le contrôle de leurs faits et gestes ? La réalité est qu’il existe encore plusieurs mythes entourant la pratique de l’hypnose.

Pourtant, depuis une trentaine d’années, la science a clairement démontré que l’hypnose offre une alternative valide et efficace pour contrôler la douleur et diminuer notre consommation de médicaments antidouleur. Pierre Rainville, chercheur et directeur du laboratoire de neuro-psycho-physiologie de la douleur du centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal au CCSMTL et professeur à la faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal, a contribué de façon significative à l’avancée des connaissances scientifiques sur les mécanismes du cerveau en jeu dans le contrôle de la douleur par l’hypnose clinique. Pour cette contribution, il a reçu le prestigieux Prix d’excellence scientifique Ernest R. Hilgard 2018. Ce prix était remis dans le contexte du 21e Congrès mondial d’hypnose médicale et clinique tenu à Montréal du 22 au 25 août.

Toutes nos félicitations !