Passer au contenu principal
Centre intégré universitaire
de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Conseils et prévention

Conseils et prévention - Smog

Le smog est un brouillard jaunâtre urbain qui limite la visibilité dans l’atmosphère. Le smog impacte considérablement la qualité de l’air et peut avoir des effets négatifs sur la santé.

En été, le smog se forme particulièrement durant les journées très chaudes et ensoleillées. Il est surtout constitué de particules fines et d’ozone. À Montréal, les polluants sont principalement émis par les moteurs des véhicules automobiles et les procédés industriels. De plus, les feux de forêt qui sévissent au Québec durant la saison estivale provoquent des conditions atmosphériques qui sont susceptibles d’entraîner une détérioration de la qualité de l’air dans plusieurs régions, y compris celle de Montréal. 
En hiver, le smog est causé par une forte concentration de particules fines. Elles sont présentes toute l’année, mais la période hivernale peut accentuer leur présence du fait de l’utilisation du chauffage au bois. 

La prévision de la qualité de l'air est classée selon trois catégories : bonne, acceptable et mauvaise. Un avertissement de smog est émis pour les régions concernées lorsque la catégorie mauvaise est prévue. 

Symptômes

L’exposition au smog peut engendrer les symptômes suivants :

  • Yeux qui piquent et qui pleurent
  • Nez qui coule
  • Sinus irrités
  • Mal de gorge
  • Toux légère
  • Mal de tête

Les symptômes suivants sont à surveiller et pourraient nécessiter de contacter un professionnel de la santé :

  • Essoufflement
  • Respiration sifflante (y compris des crises d’asthme)
  • Grosse toux 
  • Étourdissements
  • Douleur dans la poitrine
  • Palpitations cardiaques
     

Les personnes préoccupées par leur santé ou celle d'un proche peuvent communiquer avec Info-Santé en composant le 811. Pour toute urgence médicale, composez le 911.

Protection et prévention

Personnes à risque

  • Le SMOG peut avoir des effets sur la santé des personnes, peu importe leur âge. Mais les personnes les plus vulnérables sont :

    • Les personnes asthmatiques
    • Les personnes cardiaques
    • Les personnes avec des problèmes respiratoires, comme l’emphysème et la bronchite chronique
    • Les personnes aînées
    • Les jeunes enfants
    • Les femmes enceintes

Afin de diminuer l’exposition au smog

    • Déplacez vos activités à l’intérieur, dans la mesure du possible
    • Fermez les fenêtres et les portes de votre maison
    • Arrêtez l’échangeur d’air ou le mettre uniquement en mode recirculation, pour éviter de faire entrer de l'air extérieur dans sa résidence
    • Il est conseillé de ne pas utiliser le climatiseur s'il utilise de l'air provenant de l’extérieur. Vous pouvez vous référer au guide d'utilisation de votre climatiseur pour savoir s'il utilise de l'air de l'extérieur ou non
    • Évitez de faire de l’activité physique à l’extérieur

    Ces recommandations peuvent être appliquées aux milieux d’enseignement, aux milieux de garde et aux autres milieux de travail.  

    De façon générale, restez attentifs aux avis publics et alertes régionales, et constatez également vous-même quelle est la situation à l’extérieur.

    • S’il y a des avis ou alertes, ou si le ciel vous semble voilé, enfumé ou coloré, évitez les activités physiques extérieures ou repoussez-les à plus tard
    • S’il n’y a pas d’avis ou d’alerte en vigueur et que le ciel ne semble pas voilé, enfumé ou coloré, vous pouvez poursuivre vos activités habituelles

    En tout temps, il est important de porter attention à comment on se sent. Cessez vos activités ou diminuez-en l’intensité si vous êtes plus essoufflé que d’habitude.

Consignes aux personnes obligées de se trouver à l’extérieur

    • Limitez votre activité extérieure (travail, déplacement, ou autre). Reporter les tâches non nécessaires pour une autre période, ou les réduire le plus possible

    En période de smog, pour diminuer la quantité de polluants dans l’air, il est conseillé :

    • Durant l’été, de prendre les transports en commun
    • Durant l’hiver, de prendre les transports en commun et d’éviter d’utiliser foyers et poêles à bois

    La meilleure façon de se protéger contre les risques de fumée de forêt est de diminuer l’exposition en demeurant à l’intérieur. Toutefois, lorsque cela n’est pas possible, le port du masque N95 peut diminuer l’exposition et ainsi les risques pour la santé en cas de très mauvaise qualité de l’air. Sauf pour certains travailleurs qui sont tenus à des mesures de protection respiratoires, la décision de porter un masque N95 constitue un choix individuel. 

    À noter : Les masques médicaux ou en tissus, ainsi que les chiffons humides, sont inefficaces contre les particules fines causées par les feux de forêts.

Aide et ressources

Info-Smog est un programme de prévision de la qualité de l’air et d'avertissement de smog qui informe et conseille la population lorsque la qualité de l’air est susceptible d’atteindre des niveaux dommageables pour la santé ou pour l’environnement.

Le programme Info-Smog est produit par Environnement Canada en collaboration avec le ministère de l'Environnement et Lutte contre les changements climatiques, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, la Direction régionale de santé publique de Montréal ainsi que la Ville de Montréal.

À consulter :

English

Source : Direction régionale de santé publique de Montréal

Évaluation de page

Dernière mise à jour: 2024-05-06