Passer au contenu principal

Actualités

Bâtir l'avenir avec les jeunes et la communauté : un foyer pour adolescentes mises sur de nouvelles pratiques inspirantes

Une nouvelle ressource pour adolescentes vient de s’ajouter à l’offre de service de la Direction adjointe santé mentale, réadaptation enfants et adolescentes du programme jeunesse : le Foyer 1re Avenue. Le transfert des usagers vers cette toute nouvelle ressource et l’intégration du personnel s’effectuent depuis le 26 novembre. Le foyer hébergera huit adolescentes âgées de 12-17 ans, tous types de projets de vie1 confondus.

Ce projet répond à la volonté du CIUSSS de faire en sorte que les services évoluent au même rythme que les besoins de la clientèle et que ces services s’animent selon les meilleures pratiques. Dans cette lignée, l’objectif principal de la ressource consiste à intégrer des jeunes filles dans la communauté.

Auparavant, la dynamique comportementale de ces adolescentes aurait été prise en charge par une ressource plus encadrée. Or, les pratiques misent de l'avant au Foyer 1re Avenue permettront aux adolescentes et à leur famille :

  • De développer leur autonomie dans toutes les sphères de vie en s’appuyant sur les principes de l’ACEJ (approche communauté, entraide et justice) et du développement du pouvoir d’agir;
  • De se créer un réseau de soutien;
  • De se créer des lieux et des liens d’appartenance pour favoriser la concrétisation de leur projet de vie.

Pour soutenir cette vision, la Direction adjointe santé mentale, réadaptation enfants et adolescentes du programme jeunesse propose, au sein du Foyer 1re Avenue, un modèle inédit d’engagement de la part des usagers, des employés et de la communauté, notamment :

  • Des adolescentes et une mère sont impliquées à tous les paliers décisionnels. Elles ont un droit de regard sur l’ensemble des décisions prises au sein de la ressource. Ce modèle de partenariat propose des repères solides pour accroître l’autonomie et le pouvoir d’agir des adolescentes.
  • La Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche (DEUR) contribue à l’élaboration de l’approche d’intervention qui sera mise en pratique au Foyer. Elle soutient aussi le transfert des connaissances.
  • Pour favoriser l’insertion sociale des jeunes, la Direction adjointe santé mentale, réadaptation enfants et adolescentes du programme jeunesse compte s’investir et contribuer à la vie du quartier. Concrètement, elle souhaite ainsi établir des partenariats avec les services à proximité du Foyer. Par exemple, de concert avec la Table de concertation jeunesse de Rosemont, une éducatrice du foyer et le travailleur de rue réalisent un programme d’aide en gestion de l’anxiété s’adressant aux jeunes du quartier.

1: Un « projet de vie » est une situation dans laquelle l’enfant est placé de façon stable et permanente. Cette situation comporte une dimension physique (un milieu de vie, lieu d’appartenance) et une dimension dynamique (une personne significative avec qui l’enfant vit et peut développer un lien d’attachement).