Passer au contenu principal

Actualités

Itinérance : des histoires et des visages différents réclament des réponses adaptées

Au CCSMTL, non seulement sommes-nous profondément engagés dans la lutte contre l’itinérance, mais nous considérons également fondamentale la prévention de l’itinérance, avec la mise en place d’une offre de service s’adressant aux personnes vulnérables, et ce, tout au long de leur parcours de vie, de l’enfance à la vieillesse. Ainsi, c’est sur le thème Différents visages, différentes histoires, que se tiendra le 18 octobre la 30e édition de la Nuit des sans-abri. Cette année, la Nuit aura lieu dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, débutant à 17 h avec la traditionnelle marche de solidarité, suivie de la vigile de solidarité. Animations, prestations, discussions, réflexions et échanges sont au rendez-vous! Pour une cinquième année, nous serons présents et notre PDGA, M. Jacques Couillard, prendra la parole en compagnie du PDG du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, M. Sylvain Lemieux, afin de souligner l’engagement de notre réseau. 

La collaboration quotidienne de nos différentes équipes avec une multitude de partenaires intersectoriels témoigne de cet engagement. Cela a permis, encore cette année, d’offrir des solutions ciblées pour diverses populations et problématiques : mise en place d’une unité de débordement en itinérance à l’ancien hôpital Royal Victoria pendant l’hiver, équipes mixtes de policiers et travailleurs sociaux qui interviennent dans l’espace public, services de santé offerts dans plusieurs ressources en itinérance, accompagnement par les organisateurs communautaires lors de la relocalisation d’organismes. Ce ne sont là que quelques exemples où les professionnels du CCSMTL travaillent main dans la main avec des partenaires d’autres secteurs en s’appuyant sur leurs expertises mutuelles afin d’offrir des réponses plus adaptées aux situations et aux personnes.

Le Plan d’action intersectoriel 2015-2020 en itinérance de Montréal, sous la gouverne du CCSMTL, déploie des actions concrètes orientées sur les besoins des personnes dans la rue ou à risque de s’y retrouver. Au total, ce sont plus d’une centaine de mesures qui sont déployées par des partenaires de plusieurs secteurs d’intervention pour prévenir l’itinérance et sortir les personnes de la rue. Les facteurs sociaux menant à l’itinérance sont aussi variés que les gens qui se retrouvent en situation d’itinérance. Il est donc essentiel d’adapter nos services aux personnes et aux populations que l’on cherche à rejoindre.

Faits saillants 2018-2019 : Agir ensemble, créer des solutions durables

Axe 1 - Services de santé et de services sociaux

  • 1 678 cartes d’assurance maladie émises pour 1 572 personnes différentes avec le nouveau processus allégé pour les personnes en situation d’itinérance.
  • Intégration des agents pivots en itinérance dans tous les CIUSSS dont le mandat est de favoriser un meilleur accès aux services de santé et de services sociaux.
  • Mise en place de l’unité de débordement en itinérance à l’ancien hôpital Royal Victoria pendant l’hiver : 6 796 visites.
  • Réalisation de diagnostics par chaque établissement du réseau de la santé et des services sociaux, incluant un portrait de sa population en situation d’itinérance et à risque et des mesures à déployer.
  • Implantation de la clinique jeunesse Aire ouverte sur le territoire du CIUSSS du Nord, offrant divers services aux jeunes à risque de vivre certains problèmes de santé mentale, de dépendance, de sexualité et d’adaptation sociale.

Axe 2 - Insertion

  • Ouverture de nouvelles places dans le programme de pré employabilité (PAAS-Action) au centre Irvitivik pour les Inuits en situation d’itinérance.

Axe 3 - Logement

  • Des projets de logement social représentant 563 logements ou chambres ont été complétés ou sont en voie de réalisation : 324 unités pour personnes en situation ou à risque d’itinérance dont 101 unités spécifiquement pour femmes et 25 unités pour personnes avec dépendances ainsi que 239 unités pour personnes avec troubles de santé mentale.
  • Intégration en logement social avec soutien communautaire de 34 personnes en situation d’itinérance suivies selon l’approche de stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA).

Axe 4 - Cohabitation sociale et les enjeux liés à la Judiciarisation

  • Adoption par le SPVM d’une stratégie de prévention du profilage social et racial.
  • Implantation officielle du Programme Accompagnement Justice-Toxicomanie à la cour.
  • Développement du Pôle de services en itinérance pour une augmentation de la présence des intervenants dans le métro.
  • Travaux sur la révision des règlements municipaux à potentiel discriminatoire.

Faits saillants 2018-2019 (PDF)

-30-