Passer au contenu principal
Centre intégré universitaire
de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Actualités

Objectif : Un million… de pas à Cité-des-Prairies

Les jeunes et le personnel du centre jeunesse Cité-des-Prairies participaient mercredi à un événement unique qui avait pour but de marquer le premier anniversaire de la COVID-19 en réalisant collectivement un million de pas autour de l’établissement, objectif qui a été atteint dès le milieu de l’après-midi. 

« L’idée de souligner la chose nous est venue d’une de nos chefs de service. On y a réfléchi. On voit que les gens ont de la misère, que c’est difficile. On a créé un événement pour dire qu’on veut continuer d’être résilients, qu’on va être capables de passer à travers cette crise-là », raconte Keven Vennes-Geoffroy, éducateur et animateur de milieu sur le site de Cité-des-Prairies.  

La journée a commencé par une rencontre virtuelle entre les jeunes du site et Pierre Lavoie, qui s’est entretenu avec eux pendant une vingtaine de minutes.  

« Il a passé un message d’espoir et de persévérance aux jeunes », explique Michel Brière, également animateur sur le site de Cité-des-Prairies.  

Deux boucles, 2 500 pas  

Par la suite, le personnel et les jeunes étaient tous invités, tour à tour, à sortir dehors et à marcher deux « parcours » situés sur les terrains de l’établissement.  

« Quelqu’un qui fait les deux parcours marche 2 500 pas. Notre objectif, c’est donc que ces parcours soient marchés 400 fois pendant la journée pour atteindre notre million de pas », précise Keven Vennes-Geoffroy, appuyé sur un gros thermomètre sur lequel les pas sont inscrits, comme on le fait pour l’argent amassé lors d’un téléthon.  

Mohammed (nom fictif), un jeune qui est à Cité-des-Prairies depuis deux ans, n’avait qu’un objectif mercredi matin : « Faire beaucoup de pas ». Le jeune homme chaudement habillé s’est dit « content de voir que cette activité était organisée. On reçoit plein de cadeaux, j’aime ça marcher, faire du sport ».  

Souliers et paniers sucrés  

À l’intérieur du site, on voyait bien qu’il se passait quelque chose de spécial. Par exemple, dans l’unité de vie «Le Gîte», on avait pratiquement l’impression d’entrer dans une succursale de Footlocker, alors qu’une imposante pyramide de 100 paires de chaussures Nike y était aménagée. De nombreux paniers remplis de sucreries et de chips étaient également placés en évidence.  

« Tous les jeunes qui participent à l’événement aujourd’hui recevront une paire de souliers et des sucreries. Ils n’en mangent pas souvent, ça va leur faire plaisir », témoigne, le sourire aux lèvres, Michel Brière.  

Le personnel qui participait à l’événement pouvait également gagner une des 16 séances de massage sur chaise de trente minutes ou même un dîner spécial.  

Espadrilles Converse aux pieds, Nathalie Bibeau, directrice du programme jeunesse au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, a pris le temps de rappeler que « l’organisation milieu est toujours très active à Cité-des-Prairies. C’est un super événement. C’est une journée de marche, de résilience, on se devait d’y participer ».  

Des propos qui trouvent écho chez Wilhelmine Molien, psychoéducatrice à Cité. « Les jeunes étaient vraiment excités, ça sort de l’ordinaire des journées comme ça. Les jeunes s’impliquent. Ça leur permet d’avoir une journée pendant laquelle ils pensent moins qu’ils sont placés en centre jeunesse, une journée plus normale ». 

À peine après avoir atteint leur objectif en milieu de journée, les éducateurs se sont tout de suite fixés le prochain, soit celui d’atteindre les 1,5 millions de pas.