Passer au contenu principal

Actualités

Signature d'une entente de partenariat pour une vision commune en matière d'itinérance dans la métropole

Montréal, le 25 octobre 2019 - La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, la ministre responsable des Affaires autochtones, Sylvie D'Amours, et la mairesse de Montréal, Valérie Plante, ont annoncé aujourd'hui qu'une entente de partenariat a été conclue en vue de consolider les actions entourant les enjeux et les priorités en matière d'itinérance sur le territoire de la métropole.

Cette entente, qui a été conclue entre le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS) et la Ville de Montréal, vise à convenir des principes qui guideront les trois partenaires, en faveur d'une optimisation de l'offre de services en itinérance sur le territoire.

Elle engage les parties à créer le fonds Réflexe Montréal en itinérance (FRMI), qui disposera d'une somme de 5,45 M$ sur quatre ans, soit de 2019-2020 à 2022-2023. Celui-ci servira à financer des projets qui permettront au CIUSSS et à la Ville de Montréal de mieux gérer les réalités de l'itinérance et de la dépendance sur le territoire montréalais. Ce financement sera assumé en majeure partie par le MSSS, à hauteur de 5,25 M$, la Ville de Montréal y contribuant pour sa part avec un montant de 200 000 $. Le CIUSSS, quant à lui, fournira des ressources humaines et matérielles.

« Une telle entente, qui est le fruit d'une collaboration remarquable avec nos partenaires, dont la Ville de Montréal, permettra de donner des leviers pour agir concrètement en matière d'itinérance et de dépendance. Elle nous aidera à optimiser les services offerts à la population, de manière adaptée aux besoins spécifiques du territoire montréalais, selon les priorités établies, ainsi que de manière concertée et cohérente à l'échelle régionale. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« L'entente qui fait l'objet de cette annonce découle de Réflexe Montréal, une entente-cadre conclue en 2016 entre le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal, et dont est issu le Bureau de gouvernance en itinérance à Montréal. Cette entente-cadre a pour objectif la prise en compte, par le gouvernement québécois, des particularités de la métropole dans l'élaboration des lois, des règlements, des programmes, des politiques ou des directives qui la concernent directement. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Les mesures concrètes qui découlent de cette entente donneront lieu à des changements tangibles dans le quotidien de nombreuses personnes en situation d'itinérance. Nous sommes très fiers d'y apporter notre contribution, de concert avec nos précieux partenaires, afin de mener cette initiative avec grande efficacité, au bénéfice de l'ensemble des Montréalaises et des Montréalais. »

Valérie Plante, mairesse de Montréal

« Les mesures contenues dans cette entente de partenariat reflètent bien la volonté de toutes les instances participantes de tenir compte de la diversité des profils de personnes en situation d'itinérance. Je suis très heureuse que les membres des Premières Nations qui vivent sur le territoire de la métropole et qui sont dans cette situation puissent également bénéficier de mesures bien adaptées à leur réalité et à leurs besoins, dans un réel souci d'améliorer leur qualité de vie et de favoriser davantage leur épanouissement au sein de la collectivité montréalaise. »

Sylvie D'Amours, ministre responsable des Affaires autochtones

Faits saillants

L'utilisation du financement offert par le FRMI se fera selon certaines priorités, en considérant les enjeux actuels. Les priorités retenues sont les suivantes :

  • les femmes en situation d'itinérance, en portant une attention particulière à celles ayant des problématiques de dépendance;
  • les membres des Premières Nations et les Inuits qui fréquentent le Square Cabot;
  • le soutien communautaire en logement social;
  • l'implantation de services de consommation d'alcool supervisée à Montréal.

Rappelons que pour la région de Montréal, c'est le CIUSSS qui a le mandat de coordonner la mise en œuvre du Plan d'action interministériel en itinérance 2015-2020, en collaboration avec les autres partenaires.