Passer au contenu principal
Centre intégré universitaire
de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Conseils et prévention

Conseils et prévention - Prévention des chutes chez les personnes âgées

Description

Êtes-vous à risque de faire une chute?

Remplissez ce questionnaire pour vérifier si vous êtes à risque de faire une chute. Au besoin, discutez-en avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé.

Faire une chute, c’est perdre l’équilibre et tomber

Faire une chute peut être : trébucher sur des obstacles comme un tapis, un cordon électrique ou des surfaces inégales tel qu’un trottoir, glisser sur des surfaces mouillées ou glacées, retomber assis en essayant de se lever, débouler dans un escalier ou encore manquer une marche.

À l'extérieur, les chutes ont principalement lieu dans les stationnements, en circulant sur le trottoir ou dans des parcs, mais également dans les escaliers, les ruelles ou même chez soi, dans sa cour.

Il est possible de prévenir les chutes au quotidien, dans vos activités et vos déplacements!

  • On peut les éviter en adaptant le domicile, en adoptant de bonnes habitudes et en restant actif.
  • De plus, il ne faut jamais hésiter à demander de l’aide pour accomplir certaines activités tels que les emplettes, les travaux d’entretien et bien d’autres!

Tomber peut entraîner des conséquences graves

Pour plusieurs aînés, la chute constitue l’événement déclencheur d'une transition de vie qui n'est pas toujours souhaitable.
Une chute peut :

  • Entraîner une perte d’autonomie ou de mobilité
  • Causer une fracture 
  • Mener à un hébergement en institution
  • Parfois même mener à un décès

Quelques données sur les chutes

En résumé

  • Chaque année, le 1/3 des ainés de 65 ans et plus fait une chute. Plus on vieillit, plus les conséquences peuvent être graves.

    Parmi les personnes qui font une chute, 4/10 devront être hospitalisées.

    En 2021, c'est donc environ 6800 aîné.e.s montréalais qui auront été hospitalisé.es à la suite d’une chute. Près de 275 décéderont des conséquences d’une chute.

    Statistiques - Chez les personnes de 65 et plus. 1 personnes sur 3 fait une chute. À partir de 85 ans, c'est 1 personne sur 2.

Symptômes

Les signes d'une blessure grave peuvent apparaître immédiatement ou dans les 24 à 48 h après une chute.

  • Choc à la tête
  • Perte de connaissance
  • Couleur bleue ou noire sous les yeux
  • Étourdissements
  • Nausées
  • Vomissements
  • Fatigue, somnolence, sentiment de faiblesse
  • Perte d'équilibre
  • Mal de tête
  • Vision double
  • Douleur forte ou persistante à une partie du corps
  • Saignements  

En cas de présence de l'un ou de plusieurs de ces symptômes, appelez au 811.

Si vous prenez des médicaments pour éclaircir le sang (anticoagulant), appelez immédiatement le 811 après une chute.

Protection et prévention

Avertissement en cas de chute

En cas de chute, appelez immédiatement au 811.

Des symptômes peuvent apparaître plusieurs jours après une chute, même si elle vous a semblé sans conséquence grave. Ex. : vous pourriez ressentir des douleurs musculaires ou un mal de tête.

N'hésitez pas à consulter un médecin ou un professionnel de la santé.

Choisir une bonne chaussure ajustée

  • Voici quelques recommandations afin de bien choisir une chaussure pour prévenir les chutes.

    Talon (arrière) de la chassure

    • L’arrière du talon (contrefort) est suffisamment haut pour le supporter et l’empêcher de glisser
    • La hauteur du talon ne devrait pas dépasser 3/8 po (1 cm).
    • Le talon est large et plat pour fournir une meilleure stabilité

    Semelle

    • Pour avoir une meilleure stabilité, l’épaisseur de la semelle intermédiaire ne devrait pas dépasser 1 po (2,54 cm)
    • La semelle d’usure devrait fournir une bonne adhérence, sans coller au tapis

    Avant de la chaussure

    • La longueur ne dépasse pas le gros orteil de plus de 1/4 po (0,64 cm)
    • L’avant doit être de forme arrondie et assez large pour permettre aux orteils de bouger

    Lacets et attaches

    • Pour un confort ultime, et pour permettre aux pieds d’enfler, plusieurs ajustements existent : attaches en velcro, lacets élastiques ou bandes élastiques latérales

    Consultez l'aide-mémoire visuel sur comment choisir une bonne chaussure (PDF)

Porter des crampons l'hiver

  • Les crampons sont très utiles pour augmenter la sécurité et être plus stable lorsqu’on marche à l’extérieur sur de la neige dure et de la glace.

    Les crampons ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur.

    Il est recommandé de les mettre ou de les enlever sur un tapis d’entrée, en position assise.

    Vous pouvez acheter des crampons dans la plupart des pharmacies et les grands magasins.

    Il existe aussi des bottes avec crampons intégrés, plus chères, mais plus pratiques.

    Pour plus d'information

    Consultez l'aide-mémoire visuel sur les bottes, les crampons et les bâtons de marche (PDF)

Marcher l'hiver de façon sécuritaire

Utiliser des bâtons de marche en ville

  • Lorsqu’ils sont bien utilisés, les bâtons de marche aident à avoir une meilleure stabilité et améliorent la posture

    Ils augmentent le nombre de points d’appui au sol et réduisent la tension aux genoux et dans le bas du dos.

    Enfin, les bâtons de marche améliorent l’endurance et la vitesse de marche.

    Comment les utiliser :

    • Ajustez la hauteur afin que vos coudes soient à 90° lorsque vous tenez les bâtons droits devant vous.
    • Choisissez le bon embout selon le terrain et la saison (ex. : pic à glace en hiver).
    • Marchez en gardant le mouvement naturel de vos bras.

    Vous pouvez acheter des bâtons de marche dans les magasins de sport et de plein air.

    Pour plus d'information

    Consultez l'aide-mémoire visuel sur les bottes, les crampons et les bâtons de marche (PDF)

Sécuriser sa maison

    • Avoir son téléphone à portée de main ou un sifflet au cas où l'on tombe pour attirer l'attention et obtenir de l'aide 
    • Désencombrer les corridors et escaliers 
    • Fixez les tapis au sol ou enlevez-les 
    • Avoir un bon éclairage dans toutes les pièces et installez des veilleuses 
    • Placer les objets usuels à portée de main pour éviter d'avoir à grimper 
    • Fermez complètement les tiroirs et portes d’armoires 
    • Épongez immédiatement tout liquide au sol 
    • Utilisez des tapis antidérapants à l’intérieur et à l’extérieur du bain ou de la douche 

    Visionnez cette courte capsule vidéo du gouvernement du Québec sur la sécurité des personnes aînées vivant seules

Bien connaître ses médicaments

  • La prise de certains médicaments peut être un facteur de risque lié aux chutes.

    La plupart des médicaments peuvent avoir des effets secondaires. En particulier, les médicaments de type «psychotrope» ou pour traiter les maladies cardiovasculaires peuvent avoir un effet sur l’équilibre. Ces médicaments peuvent provoquer des chutes parce qu’ils causent souvent un état de somnolence ou des étourdissements.

    Il est important de ne pas arrêter sa médication sans avoir consulté un médecin, une infirmière ou un pharmacien. Vous vous mettez à risque de symptômes de sevrage, de chutes ou autres effets secondaires.

    Questionnez votre pharmacien ou votre médecin

    • Pourquoi dois-je prendre chacun de ces médicaments?
    • Quels sont les effets secondaires connus de mes médicaments?
    • Si je ressens des effets secondaires, que dois-je faire?
    • Si j’oublie de prendre une dose, que dois-je faire?
    • Quelles sont les contre-indications liées à l’alcool, autres boissons ou nourriture?


    Agissez maintenant pour améliorer votre connaissance des médicaments que vous prenez.

    • Sachez que les médicaments de type psychotrope qui aident à relaxer, à dormir ou à améliorer votre humeur peuvent augmenter vos risques de faire une chute
    • Suivez toujours la posologie des médicaments
    • Parlez à votre pharmacien qui connaît votre dossier et peut vous donner des informations spécifiques sur vos médicaments
    • Maintenez une liste à jour des médicaments que vous prenez à la maison et dans votre portefeuille
    • Ne partagez pas vos médicaments de prescription
    • Évitez de prendre des médicaments expirés et rapportez-les toujours dans une pharmacie

    Pour plus d'information

Faire vérifier sa vision

  • Les examens de la vue sont gratuits pour les personnes de 65 ans et plus. N’hésitez pas à faire examiner vos yeux régulièrement. Lorsqu’on vieillit, il est important de visiter un optométriste tous les ans. 
    La vision est très importante pour planifier ses déplacements, pour s’orienter dans l’espace et pour maintenir sa posture. Les changements à votre vision peuvent augmenter vos risques de faire une chute et de vous blesser. 

    Avec le temps

    • Les yeux prennent plus de temps à s’habituer aux changements de lumière
    • Il est plus difficile de détecter les objets, particulièrement la nuit
    • La perception des distances peut changer
    • Vous pourriez développer des maladies telles que la cataracte, le glaucome, la dégénérescence maculaire


    Agissez maintenant pour améliorer votre vision ou pour maintenir la santé de vos yeux

    • Toutes les pièces de la maison devraient être bien éclairées et d’intensité similaire.
    • Ajoutez des lumières à détection de mouvements ou des veilleuses dans les corridors ainsi que dans la salle de bain.
    • Portez des lunettes qui vous protègent des rayons du soleil, même l’hiver.
    • Marquez le bord de vos marches ou escaliers avec une bande antidérapante

    Vous portez des lunettes à double foyer ou à foyer progressif

    • Vous pourriez avoir de la difficulté à monter ou à descendre les escaliers
    • Faites attention avec le bord du trottoir

    Il est difficile de bien voir le sol avec ce type de lunettes. Parlez-en à un optométriste.

    Pour plus d'information

    Consultez la fiche Faites vérifier votre vision (PDF) 

Comment se relever seul du sol après une chute

  • 1. Se placer à plat ventre

    • Repérez un objet solide à proximité (ex. : banc, table, lit, chaise, escaliers, toilette, sofa, borne fontaine, etc.)
    • Fléchissez un genou et allongez les bras
    • Tournez-vous sur le côté
    • Mettez-vous à plat ventre

    2. Se placer à 4 pattes

    • Relevez le tronc en vous appuyant sur les avant-bras
    • En soulevant le tronc et les fesses, pliez vos genoux
    • Mettez-vous à 4 pattes et déplacez-vous vers l'objet solide
    • Posez vos mains sur l'objet solide

    3. Se relever

    • Relevez un genou et déposez le pied au sol
    • Relevez-vous en ramenant les pieds près de l'objet 

    -OU-

    • Rapprochez-vous de l'objet solide
    • Relevez les 2 genoux en même temps en vous appuyant sur l'objet solide

    4. S'asseoir et évaluer son état

    En vous appuyant sur l'objet solide, tournez votre bassin
    Assoyez-vous en contrôlant votre mouvement et votre descente
    Pour plus d'information et un support visuel : 

    Consultez la fiche Comment se relever seul du sol après une chute (PDF)

Aider les personnes aînées à éviter les chutes

  • En tant que citoyen·ne·s

    • Faire preuve de bon voisinage et garder un œil sur les aînés de votre quartier
    • Ramasser les objets qui bloquent le passage ou les trottoirs (branches, déchets, bacs de recyclage ou de compostage)
    • Offrir son aide, par exemple, pour sortir les poubelles, pour déneiger, pour transporter les sacs ou pour faire les courses
    • Alerter votre conseiller d’arrondissement si vous voyez des risques ou la possibilité de faire de meilleurs aménagements urbains pour la sécurité des personnes aînées
    • Signalez toute surface non traitée à la Ville de Montréal en appelant au 311

    En tant que propriétaire d’immeuble ou commerçant·e

    Faciliter les déplacements en adaptant l'environnement et le milieu de vie de la personne aînée, par exemple :

    • Garder les entrées dégagées de tout objet bloquant le passage
    • Placer un banc à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entrée de l’immeuble
    • S’assurer que les surfaces intérieures et extérieures ne sont pas glissantes, en toutes saisons

    En tant qu’intervenant·e dans le milieu communautaire

    • Offrir des occasions de rester actifs et engagés dans la communauté (activités physiques et sociales, ateliers, etc.)
    • Offrir des services de soutien (accompagnement, popote roulante, etc.)
    • Diffuser les campagnes de prévention et de promotion de la santé (isolement, maltraitance, prévention des chutes, etc.)

    En tant qu’élu·e ou autorité municipale locale et régionale

    • S’informer auprès des personnes aînées des besoins spécifiques en aménagement
    • Assurer l’accès à des moyens de transport adapté et sécuritaire pour les aînés
    • Entretenir et adapter les voies et les espaces publiques pour assurer la sécurité des aînés (aménagement urbain, entretien des rues et des intersections, etc.)
    • Offrir une programmation d’activités physiques adaptées à tous les âges

Autres habitudes individuelles à adopter

    • Faire de l'activité physique sur une base régulière
    • Dormir plus 
    • Bien manger
    • Vérifier si ses médicaments causent des étourdissements 
    • Ajuster l’éclairage chez soi
    • Planifier ses déplacements au quotidien

Facteur de risques

Plusieurs facteurs peuvent augmenter les risques de tomber et de se blesser.

Des facteurs personnels

  • Diminution d’équilibre
  • Os et muscles plus fragiles 
  • Problèmes de vision ou d’audition
  • Sédentarité (peu d’activité physique)
  • Effets secondaires liés à la prise de certains médicaments

Des facteurs liés à son environnement

Dans son domicile

  • Surfaces glissantes
  • Manque d’éclairage
  • Obstacles qui font trébucher

L'automne

  • Surfaces couvertes de feuilles mortes glissantes

L'hiver

  • Surfaces avec neige couvrant de la glace
  • Surfaces avec glace noire
  • Verglas
  • Accumulation de neige

Aide et ressources

Fiches d'information

    • Ce qu’il faut savoir sur les chutes (FR / EN
    • Vérifiez si vous êtes à risque de chutes (FR / EN
    • Comment choisir une chaussure pour prévenir les chutes (FR / EN
    • Comment se relever seul du sol après une chute (FR / EN
    • Bien connaître tous ses médicaments (FR / EN
    • Bien se chausser et utiliser les bons accessoires pour se déplacer en toute sécurité l’hiver (FR / EN)
    • Faites vérifier votre vision (FR / EN
    • Prenez les précautions nécessaires pour marcher en hiver (FR / EN)
    • Liste des programmes et activités de promotion (FR / EN)

Programmes et ateliers

    • Le programme intégré d'équilibre dynamique (PIED) vise à prévenir les chutes et les fractures chez les aînés autonomes qui vivent à domicile et qui sont préoccupés par les chutes ou par leur équilibre.
    • Atelier de sensibilisation aux facteurs de risque de chutes offert par la FADOQ-Montréal pour les personnes de 50 ans et plus ou pour les proches aidants.
    • Le GO pour bouger, programme d'activité physique pour aînés disponible en 10 langues
    • Move50+, Mon objectif Vieillir en Forme plateforme en ligne pour faire de l’activité physique gratuitement pour les personnes âgées de 50 ans et plus (français seulement)
    • VIACTIVE

Source : Direction régionale de santé publique de Montréal

Évaluation de page

Dernière mise à jour: 2024-05-28